vendredi 23 décembre 2016

Monsieur Café (et fils)

Au fond (de la tasse), déjà tout petit, quand on me servait une jatte de lait, je lançait des regards en biais sur la jatte de café de mon père. Parfois, on m'en versait une larmichette dans mon lait - ma journée était faite.

Mon père buvait énormément de café. C'était Monsieur Café. Et sa plaque de voiture c'était AFE. Quand on se rendait chez des voisins ou dans la famille, mon père agitait une tasse imaginaire et disait "afé" "afé" et les voisins trouvaient mon père très drôle ce qui me rendait très fier de lui. Quand je l'ai vu pour la dernière fois, allongé dans son cercueil, j'ai bu une dernière tasse à la santé de mon papa. J'ai pensé qu'on avait le droit e faire des choses dans ce gout-là. Vous comprendrez que j'ai un lien particulier avec le café. Parce que, fils unique de Monsieur Café, je me dois à mon père (même si ma plaque de voiture est KXK).

Le temps a passé comme passe le temps - c'est à dire avec l'amer du café - et me voilà en train de prendre le café avec ma fille. Il y a des choses, comme ça, qui se passent de commentaire.

En attendant, si ça vous tente de prendre le café avec moi, on se donne un rendez-vous photographique ici (des cafés liés à mon job) et (des cafés framerisois comme s'il en pleuvait).